Booba réagit à la polémique suite au racisme subit par le joueur du FC Porto Moussa Marega !

C’est sans doute pour ça pour que le Rap conscient pardonne l’inconscience de Booba. A ses débuts, à l’âge de pierre du rap français, Booba évoluait en duo avec Ali dans le groupe Lunatic produit par le fondateur Jean Pierre Seck. Le morceau “Pas le temps pour les regrets”, tube de l’album Mauvais Oeil sorti à la fin des années 90, illustre parfaitement le concept imaginé par les trois hommes. Tandis que Ali moralise dans le morceau et extrapole, Booba vise le malaise de la jeunesse des quartiers. Ali finira rappeur conscient, et Booba deviendra B2O.

Le groupe IAM l’avait prédit dans son morceau ultra polémique “La Fin de leur Monde” : “Ils ont caricaturé nos discours radicaux et l’ont résumé par ‘wesh-wesh Yo Yo“.  Sans tomber dans le moralisme, B2O, rien que ses derniers mois, a été de tous les combats contre le racisme. C’est Booba qui réagit de manière virulente sur Instagram lorsqu’une femme voilée se fait expulser d’un Conseil Municipal devant son fils en larmes. C’est lui aussi qui humilie un élu Rassemblement National quand ce dernier se permet de le citer sur Twitter provoquant une cacophonie extrême au sein du parti de Marine Le Pen. Là encore, c’est l’un des premiers rappeurs à réagir à la polémique Marega.

Marega est un joueur de football de l’équipe du Porto FC. Ceux qui ne connaissent pas le football ne savent pas que cette prestigieuse équipe a donné naissance à de très grands joueurs à l’instar de l’Ajax D’Amsterdam de Clarence Seedorf et sa génération dorée. Dans le match qui l’opposait à l’équipe de Vitoria Guimarães,le joueur de football a été victime de cris racistes dans le public. Le joueur de football a quitté le terrain sans que personne ne puisse l’en empêcher. Une réaction que l’on peut saluer car dans ces cas là, il ne faut pas baisser la tête. Marega a fait l’objet d’un soutien total de la part du monde du football. Avec la vague extrémiste qui traverse en ce moment l’Europe, le football résiste encore au racisme car il est, en France comme ailleurs, le meilleur symbole de la réussite de l’intégration.

Booba n’a pas tardé à commenter la nouvelle avec un post dont il a le secret. Il a dévoilé la photographie de Marega avec la légende suivante : “C’est pas le terrain qui me quitte..”. Le Duc de Boulogne fait référence à son morceau “DKR” où il déclare :“Ce n’est pas le quartier qui me quitte c’est moi qui quitte le quartier”.

Encore une fois Booba montre l’engagement dont il fait preuve dans les cas extrêmes.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :