Suite du Coup d’Etat au Mali: report d’une émission de 30 milliards FCFA d’obligations du trésor

Économie Économie Politique

La solution CEDEAO, trop simpliste pour résoudre la crise malienne ?

L’Agence UMOA-Titres a annoncé le 25 août 2020 aux investisseurs de l’Union monétaire ouest africain (UMOA), que l’Etat du Mali” a décidé de reporter à une date ultérieure, l’émission simultanée d’obligations assimilables du trésor (OAT), de maturité trois ans et cinq ans et d’un montant de 30 milliards de FCFA (45 millions d’euros), initialement prévue ce mercredi 26 aout 2020. Cette annonce a été signée par le Directeur de l’Agence basée à Dakar.

Ce qui est troublant dans cette annonce c’est l’expression « l’Etat du Mali». Renvoie-t-elle au pouvoir confisqué du président Ibrahima Boubacar Keita ou à celui non reconnu de la junte ? C’est un secret de polichinelle que depuis le 18 août 2020, date du coup d’Etat militaire au Mali, il n’y a plus d’Etat dans ce pays, ni un gouvernement transitoire, les négociations entre la junte militaire et les envoyés de la CEDEAO n’ayant encore rien donné. A noter que la BCEAO a annoncé hier avoir rouvert ses guichets au Mali et rendu le système de compense de nouveau disponible pour les banques.

Le Trésor malien a recours fréquemment aux émissions d’obligations et de bons du trésor surtout avec la pandémie de la Covid-19 et les difficultés financières de l’Etat malien. Pour le mois d’août 2020, les intentions d’émissions de titres publics du Mali se chiffrent à 60 milliards de FCFA. Le trésor public malien a déjà levé 33 milliards de FCFA le 12 août. A cela, s’est ajouté 55 milliards de FCFA de bons Social Covid-19 levé le 4 août. C’est dire les difficultés financières qui pointent à l’horizon dans les jours ou semaines à venir au Mali, à moins qu’une solution heureuse ne soit trouvée.

Par Albert Savana

Financial Afrik.Com

Laisser un commentaire ici