Mali: Le M5 à l’épreuve des guerres internes

À la Une Politique

 

Si il ne fait aucun doute que le M5 est devenu aujourd’hui incontournable sur la scène politique, le mouvement du 05 Juin subit les conséquences de son succès pour avoir rallier autant de monde.

Qui dit plus de monde, dit forcément divergences de points de vues. L’unité affichée au début s’essouffle , les grandes divergences apparaissent au grand jour. Trois tendances émergent à ce stade: les modérés, les radicaux et les indécis. La question qui divise est que négocier sur la table ?

Pour le premiers, une sortie de crise ne passe plus forcément par le départ du Président de la République. Les seconds n’entendent pas les choses de cette oreille car l’objectif du départ et qui a fait consensus, c’est le « départ du Président de la République et de son régime ».

Selon plusieurs recoupements officieux, le courant des modérés est contre toute attente composé de la CMAS et surtout son « très éclairé » Imam Dicko. L’Imam aurait semble-t-il été sensible aux différentes médiations et à sa dernière rencontre avec le Président IBK.

La seconde tendance est quant elle conduite par l’EMK qui a été la première organisation à demander le départ du Président et l’avènement de la 4ème République. On y trouve d’autres personnalités très hostiles au président.

Les politiques du FSD et d’autres poids lourds tels que les anciens Ministres ou Premier Ministre sont ,comme tout bons politiciens, en train de balloter entre les deux tendances afin de trouver la plus juteuse.

Cette guerre intestine met à rude épreuve le M5 qui connaît jusqu’à là un succès politique sans pareil. Le Mouvement va t il survivre à cette tempête interne?

✍️M. ASSORY

Laisser un commentaire ici