Les couples mariés ne veulent plus vivre en grande famille

La grande famille, autrefois, servait d’habitation pour les couples de la même famille.  Grands-parents, fils et enfants respectifs, tous rassemblés dans une seule concession, partageant le même repas, que les belles filles préparent à tour de rôle. Mais beaucoup de couples, jeunes surtout, préfèrent ne plus partager la même concession que les parents.  Pour le blogueur Soumbounou, plusieurs facteurs en sont à l’origine.

La plupart du temps, c’est le patriarche qui gère seul les dépenses de toute la famille. Mais cet argent vient des cotisations que lui versent chaque mois ses fils respectifs. Dans certains cas, chaque époux verse les frais de condiment les jours de cuisine de son épouse. Pour les autres dépenses, les frères se partagent le montant.

De nos jours, les choses semblent prendre une autre tournure. Pour raison de mésentente, les repas sont divisés. Chaque couple possède son propre compteur d’électricité. Les gens ne se parlent presque plus. Tout commence généralement par les femmes. Ensuite se joignent les hommes, qui soutiennent chacun leur épouse. Les querelles n’en finissent pas. Tout est objet de disputes : les enfants, le balayage de la cour, le nettoyage des toilettes, etc.

Situation dégradée

Kanté, un jeune transitaire que je côtoie, se confie à moi. Son plus gros souci aujourd’hui est de construire sa propre maison et d’y emménager. Lorsque je lui demande la raison, il me répond qu’il vit en grande famille et qu’il ne s’entend plus avec ses frères.

« J’ai plus de moyens que mes autres frères. Je fais de mon mieux dans la prise en charge de ma famille nombreuse, explique -t-il.  Malgré ces efforts, je fais l’objet de jalousie de la part de mes frères. Ils ne ratent pas une occasion pour me créer des ennuis. Mais, je pense tout le problème vient de nos épouses. Célibataires, nous nous entendions très bien. Nous nous entraidions. Depuis l’arrivée des femmes, nos relations ont commencé à se dégrader »

Pour Kanté, il est trop tard pour s’entendre avec ses frères. La situation s’est tellement dégradée au point où il a perdu tout espoir.

Les géniteurs en cause

Kanté n’est pas seul dans cette situation. Dans toutes les familles qui abritent plusieurs ménages, c’est presque le même scenario. Le plus souvent, ces problèmes n’interviennent qu’avec le décès des deux parents. Les parents, en commettant l’erreur de favoriser l’un des fils, soit à cause des possibilités financières de ce dernier, soit en raison du fait qu’il soit le cadet, peuvent être à la base de la mésentente entre leurs enfants. Certains parents montrent plus de préférence pour certains de leurs petits enfants au détriment des autres. Tous ceci contribue à créer la haine entre les différents couples.

Pour éviter de tels problèmes, certains chefs de famille ont catégoriquement décidé de mettre hors de la concession familiale tous fils qui se marie. Chacun vivant dans son petit coin, pourra venir rendre visite aux parents de temps en temps.

 

Source: BENBERE

Facebook Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :