Suite à une opération de ratissage autour de Tarkint: Certains militaires déclarés portés disparus retrouvés

Selon des sources sécuritaires, huit militaires qui avaient été déclarés portés disparus lors de l’attaque terroriste contre les positions de l’armée à Tarkint ont été retrouvés dans les environs de ladite localité. Ces derniers ont été récupérés lors d’une opération de recherche lancée par un détachement de l’armée, conduit par le Commandant de la 7è région militaire.

L’attaque de Tarkint, l’une des plus meurtrières jamais subies par l’armée dans ce sanctuaire du narco terrorisme au Sahel, avait causé la mort d’une trentaine de soldats. Plusieurs autres avaient été portés disparus et d’importants dégâts matériels avaient été enregistrés.

Le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) avait, à travers un communiqué, revendiqué cette attaque. Les forces armées maliennes et leurs partenaires devraient pourtant concentrer leurs opérations sur cette zone qui passe pour être l’un des plus hauts lieux du trafic de drogue et divers autres produits. L’axe Tarkint-Almoustrat sert régulièrement de relais pour les trafiquants, les groupes terroristes et parfois même de certains mouvements signataires pour faire acheminer de la drogue.

Des combats opposent parfois les groupes susmentionnés pour le contrôle du chemin de la drogue. Rappelons que, courant 2009, un Boeing 727-200, venant du Venezuela via Guinée Bissau et transportant, selon l’ONU, de « la cocaïne et autres produits illicites », avait atterri près de Tarkint dans la région de Gao. L’appareil avait déchargé son précieux contenu puis était sorti de la piste artisanale avant d’être incendié par les trafiquants. Et il ne fait l’ombre d’aucun doute que toute présence militaire dans la zone est vite perçue par les groupes qui y sévissent comme une cible potentielle.

A. DIARRA

Source: l’Indépendant

Facebook Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :