Deuxième jour des concertations : la sécurité renforce son dispositif

À la Une Crise Sociopolitique au Mali

Pour cette deuxième journée des concertations nationales, aucun incident majeur n’a été constaté en ce début de matinée du 11 septembre. Les participants qui arrivent en grand nombre se félicitent du nouveau dispositif mis en place. Selon eux, le Comité National pour le Salut du Peuple a réussi à « corriger les erreurs de la première journée ».

Contrairement à la journée du jeudi 10 septembre, les travaux ont débuté ce 11 septembre matin dans une ambiance plutôt calme. Pas d’embouteillage comme celle de la première journée. Les participants affichent tous un air serein et se félicitent de la correction apportée au dispositif de l’ouverture des travaux. A la grande porte d’entrée, un dispositif sécuritaire important a été installé. Objectif : éviter d’éventuels dérapages. La première étape de contrôle a été légèrement avancée à une centaine de mètres de la porte d’entrée.

A l’entrée principale du CICB, les contrôles, la vérification des identités et des invitations des participants venus se passent dans un climat pour le moment calme et sans incident.

Selon certains participants, ce nouveau dispositif sécuritaire mis en place permettra aux travaux de démarrer un peu plutôt dans le calme et la sérénité.

Il faut rappeler qu’au premier jour des travaux, plusieurs personnes étaient déterminées à franchir le seuil. C’est ainsi que des gaz lacrymogènes et des ceintures ont été utilisés par des forces de l’ordre pour rétablir l’ordre devant la porte d’entrée. Bilan de ces échauffourées, un blessé grave conduit à l’hôpital Gabriel Touré.

SourceStudio Tamani

Laisser un commentaire ici