De Tombouctou à New-York, Yéhiya Boré fait la fierté de tout le Mali

À la Une Portrait de Jeunes Ambitieux

Invité comme Paneliste avec Rahama Nantoumé, coordinatrice de projet à Think Péace et Maji Peterx Coordinateur à Global center sur la Coopérative Sécuritaire, en marge de 74e assemblée générale des Nations Unies Pour parler de la résilience des jeunes face à l’extrémisme violent et au radicalisme dans le Sahel, Le jeune Yéhiya Boré vient de franchir un nouveau cap dans son parcours immensément riche.

Portrait :

 

Né et grandis dans la ville des 333 saints , Yehiya Boré, depuis tout petit est un passionné de lecture et commence déjà à se faire remarquer au sein de l’école privée Beyrey de Tombouctou parce-qu’il ne cessait de partager ses lectures avec ses camarades.

Tellement de talents en cet enfant fait qu’il intègre le parlement régional des enfants de Tombouctou devenu pour lui un cadre idéal pour développer ses compétences, accroître son réseau et mettre son talent au service de ses pairs enfants.

En 2013, déjà alors qu’il n’avait que 15 ans, il fait son premier discours lors de la cérémonie de clôture de la 12e session du parlement national des enfants du Mali devant le président de la République, son excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita.

Ambitieux, son parcours ne fait que commencer. En 2015 , il est membre du plus grand réseau mondial des jeunes citoyens actifs à travers le club JCI Tombouctou, Club qui regroupait tous les lycées de la ville sainte et en devient le président en 2016
Bon nombres d’activités ont été même sous son leadership pour impacter positivement sa communauté en matière de lecture, de culture mais aussi d’entrepreunariat.

Toujours en 2016 ,il obtient son bac et se voit quitter cette ville qu’il aime tant , cette ville qu’il appelle affectueusement la plus belle ville du monde, son chez moi,la ville de sa grande mère Aissata: Tombouctou

Déboussolé par ce changement brusque Yehiya est désormais Dans la capitale Bamako, une ville à mille couleurs où il est désormais étudiant à la faculté des sciences économiques et de gestion de Bamako.

2017, une année avec son lot de difficultés avec la vie estudiantine néanmoins son engagement pour défendre sa cause ne faillit point, il est désormais le chargé de communication de Sourions à l’espoir, une organisation qui œuvre dans le cadre de l’enfance.

De retour à Tombouctou, il continue à poser des actes et devient le président de Next Leaders Communal,une association de jeunes œuvrant pour la paix.

Le devoir l’appelle dans la capitale pour poursuivre ses études universitaires mais cette fois,il dompte carrément la capitale Bamako. Il s’inscrit dans une université privée IGLAM où il étudie le journalisme, remporte le concours de débat inter-universitaires organisé par le Forum des jeunes Intellectuels du Mali , en devient le meilleur débatteur.

Il effectue un stage dans la célèbre école de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye, une école sous statut international sur les connaissances fondamentales, décidément 2018 devient l’année des possibilités mais 2019 lui réservait encore mieux.

Devenu meilleur orateur de la JCI-Mali qu’il a représenté fièrement à l’île Maurice lors de la conférence de zone.

Il est désormais débatteur, conteur , orateur, formateur , maître de cérémonie dans plusieurs activités à Bamako et passe le plus clair de son temps au club de lecture de l’Institut français du Mali.

Intronisé à la JCI Bamako Étoile avec comme marraine la présidente de l’organisation,une femme d’inspiration Massiran Touré.

Désormais Lolo , Yehiya ne cesse de voyager pour échanger, partager, former et est devenu un modèle d’inspiration pour tant de jeunes du Mali.

De Koulikoro à Ségou, de Ségou à Tombouctou,de Tombouctou à Bamako,vous le verrez avec un grand sourire, prêt à faire rire et à partager.
un mélange de savoirs, de bonheur, d’humilité et de sagesse caractérise ce jeune qui ne cesse d’apporter le sourire aux gens qui l’entourent.

Il aime se définir comme le fruit du combat d’une femme,sa mère qu’il ne cesse de remercier pour tous les sacrifices.
Où qu’il soit,il dit “Nos mamans sont une bénédiction du ciel, chérissons les”

Aujourd’hui à New York, le jeune Yehiya âgé à peine de 21 ans défend valablement les couleurs du Mali dans une conférence internationale sur l’extrémisme violent au Sahel , conférence à laquelle il a été invité comme paneliste par ICCT ( International Counter center for Terrorism) et UNICRI (United Nations Interrogional crime and Justice Research Institute)

Le Tomboctien fait la fierté de toute une nation.

 

Laisser un commentaire ici